48% des Canadiens utiliseront le Web mobile d’ici 5 ans 1

48% des Canadiens utiliseront le Web mobile d’ici 5 ans

Récemment eMarketer publiait un rapport (le 6 juin) sur l’évolution des abonnés cellulaires au Canada, leur usage du Web mobile ainsi que les dollars investis en publicité sur le Web mobile au cours des prochaines années.

eMarketer projette une croissance moyenne de 11,6% dans le nombre d’usagers du Web mobile au Canada entre 2013 et 2016. Si on lit entre les lignes, c’est essentiellement 12% plus d’abonnés cellulaires qui possèdent désormais un appareil intelligent, ou encore une tablette connecté à un réseau mobile. Nous devrions passer de 48% des abonnés cellulaires accédant au Web mobile en 2012 à 64% en 2016. Mais au niveau de la population totale, nous sommes en 2012 environs 32% qui accédons le Web mobile. C’est ce chiffre qui va croître à 48% dans 4 ans en 2016.

Afin de mettre un peu en perspective l’importance de cette portée, en 2011, 62% de tous les Canadiens accédaient Facebook mensuellement (pas 62% des internautes, mais 62% de tous les Canadiens). Donc le Web mobile progresse très très rapidement, et a encore beaucoup de croissance à connaître avant d’atteindre le niveau de maturité que connaît la pénétration et usage du Web en général.

Du côté des dépenses publicitaires, le mobile qui en 2012 génère 137$M, ou 0,9% de toutes les dépenses publicitaires au Canada, est projeté par eMarketer (basé sur nos (IAB Canada) chiffres réels jusqu’en 2011) d’atteindre 770$M (en dollars Canadiens) en 2016.  770$M en 2016 c’est 4,6% de toutes les dépenses publicitaires au pays. Bien que cela ne soit « même pas 5% » ce sera plus que le 3,6% que récoltera l’affichage extérieur. Ceci dit l’affichage extérieur atteignait 507$M en 2011 et devrait connaître une croissance moyenne annuelle de 4,6% d’ici à 2016. Le 4,6% en publicité mobile sera aussi plus que la publicité dans les magazines qui en 2016 devrait atteindre 583$M, ou 3,5% des dépenses publicitaires au Canada selon Borrell Associates.

En 2016, SI la tendance se maintiens, la publicité mobile occupera le 6e rang derrière la télé, le web, les quotidiens, la radio et les journaux hebdos.

Ajouter un commentaire