Comment traiter le bilinguisme en médias sociaux 7

Comment traiter le bilinguisme en médias sociaux
mise à jour le 24 oct. 2012

Social media & reviewsOn me pose régulièrement la question sur comment traiter le bilinguisme en médias sociaux au Canada? La grande majorité des marques trouve important de communiquer en français et en anglais avec les Canadiens via leur publicités ainsi que leurs efforts marketing, mais lorsqu’on arrive dans les environnements sociaux on peut se poser la question si l’on crée un compte bilingue ou un compte pour chaque langue. Les communications sont presque toujours unilingue dans un canal de la même langue: publicité vidéo anglaise sur une chaîne de télévision anglaise, publicité française sur un site web francophone…

Il est naturel que la question se pose lorsque l’on porte son attention sur les médias sociaux qui, très souvent, présente un mélange de langues. Peux d’usagers francophones sur les médias sociaux visionnent uniquement des statuts en français, ou même en anglais. Très souvent, les communications en français sont mélangées avec de l’anglais et parfois d’autres langues.

La question se pose alors comment traiter sa page Facebook, son compte Twitter, son canal YouTube, son groupe LinkedIn: on en crée un qui sera bilingue? / qui répondra aux besoins de tous au même endroit?; ou on en crée un par langue?: un en français et un autre en anglais, doublant en quelque sorte nos efforts? Faut-il tout traduire les contenus / statuts / commentaires d’une langue à l’autre pour le bénéfice de l’autre auditoire?

Pleines de questions s’ajoutes à celles-ci, rendant la décision plutôt difficile. J’utilise les médias sociaux principalement par affaires et mes divers comptes sont tous bilingues. C’est-à-dire que je communique dans les deux langues sur le même compte.

À plus de 2000 adeptes sur Twitter ainsi que sur LinkedIn (je sais c’est bien, mais très loin d’être impressionnant), je n’ai jamais eu de plaintes m’indiquant que ceux qui recevaient mes mises à jour (statu), trouvant bizarre que je communique dans l’autre langue, ou préférant que je me crée un 2e compte pour ma 2e langue…

Certaines entreprises que je suis (follow) sur les médias sociaux communiquent aussi dans les deux langues via un même compte. D’autres ont deux comptes, soit un par langue. Quelle est la meilleure pratique?

Pour une marque ou une entreprise, j’estime avec le recul de quelques années (suis actif sur Twitter depuis 2007, et avant ça pour les autres) qu’il serait plus sage et ultimement plus respectueux des usagers / consommateurs / clients, de leur offrir un compte dans la langue de leur préférence. Ceci au Canada veut bien dire un en français et un autre en anglais, mais pourrait impliquer plus de langues si la clientèle le mérite.Bien que plusieurs gens sont bilingue (à divers degrés), il y a d’avantage de gens qui sont plutôt unilingue et préfèrent donc lire la communication dans leur langue maternelle.

Mais là, faut-il tout doubler nos efforts? Ma réponse est NON. Pas tous les efforts doivent être doublés. Pas toutes les communications doivent être traduites dans l’autre langue.

Voici mes recommandations pour la stratégie à employer sur Facebook pour des marques à clientèle bilingue :

1-      Inclure dans l’onglet « Infos » de votre page Facebook en français des détails et un lien vers votre page en anglais – et vice versa,

2-      Assurez-vous qu’une page « Aimes (pages favorites) » l’autre – et vice versa,

3-      Assurez-vous de produire du contenu pertinent pour chaque auditoire (français et anglais), ce qui n’est pas nécessairement toujours pareil.

  • Donc vous n’aurez pas à tout traduire à 100%
  • Et même si tout l’est invariablement, j’encourage que vous jugiez de chaque contenu pour chaque langue – si ce n’est pas pertinent ou de grand intérêt pour les usagers d’une langue, ce n’est pas nécessaire de le publier.
  • Il ne s’agit pas ici d’assurer un service égale en deux langues – sur les médias sociaux il faut « converser / interagir » avec les gens. Des communications traduites et diffusés uniquement pour être conforme en français avec les efforts anglais seront perçu comme inutile, fera perdre du temps à des gens qui autrement serait intéressé, ce qui ultimement fera en sorte que ces gens ignoreront votre page et vos communications.

4-      Vos contenus et onglets doivent ultimement mener les gens à votre site corporatif, ou vos boutiques physiques, de façon régulière. Le but de votre présence ne devrait pas se limiter à communiquer, mais devrait aussi mener les gens à votre site où ils pourront devenir clients, consulter plus de contenus, mieux s’informer…

5-      Vous devriez occasionnellement partager un contenu qui est exclusivement dans l’autre langue (de l’autre page, ex. : une question-réponse sur votre page anglaise pourrait être partager tel quel avec un commentaire en français aura l’effet A- d’informer vos adeptes de cette communication et B- de leur rappeler que vous avez aussi une page dans l’autre langue et que les contenus ne sont pas toujours les mêmes. Peut-être s’abonneront-ils aux deux?

Voici mes recommandations pour la stratégie à employer sur Twitter :

1-      J’encourage d’utiliser le même fond d’écran bilingue sur vos 2 comptes Twitter qui doit indiquer tous vos comptes Twitter ainsi que vos autres présences sociales. Considérez cela un géant panneau réclame.

2-      Publiez du contenu pertinent pour chaque langue, ce qui n’est pas nécessairement toujours identique.

3-      Retweetez sur votre compte Français des Tweets exclusifs à votre compte anglais et vice versa pour les faire connaitre de l’autre auditoire et provoquer l’abonnement au compte dans l’autre langue si c’est plus pertinent pour l’usager.

4-      Partagez ici aussi vos communications Facebook sur votre compte Twitter (un automatisme ici pour faire cela est génial).

À tous les 3 mois, j’annoncerais sur Twitter et Facebook un message invitant les adeptes à vous suivre sur vos autres plateformes sociales.

7 comments

Ajouter un commentaire