Comment faire une vidéo viral (2e partie) 4

Comment faire une vidéo viral (2e partie)


Je me suis fait posé la question cet été, comment peut-on mettre toutes les chances de son côté pour qu’une vidéo devienne viral. Dans la demande que j’ai reçu, il s’agissait d’une vidéo style « flash mob » pour une entreprise de détail avec pignon sur rue, bilingue, émanant du Québec.

N’étant pas nécessairement compétent en création ou production vidéo, je n’émettrai pas de conseils en ce sens. Assumons plutôt que vous avez trouvez un super concept, flash mob, lip dup, stunt ou autre et que le vidéo est vraiment super. Nous sommes donc rendus à l’étape où il faut le diffuser et encourager sa consultation pour lui donner le maximum de chances à devenir viral.

Veuillez consulter mon billet précédent pour voir la première partie (de 2) portant sur la distribution, incluant un règle universelle pour la vidéo virale, ainsi que deux recommandations importantes.

Le tease :

Une des façons de faire connaître son vidéo et encourager son visionnement est d’en faire parler par des personnalités du web et des médias. Il vous faut donc identifier qui sont ces vedettes. Surtout pensez à eux en fonction de ce qui les intéressera, pas juste que vous aimeriez qu’ils en parlent. Alors préparer une version courte « teaser » de votre vidéo à leur envoyer (aussi à publier sur YouTube) quelques jours avant le grand lancement pour les préparer, leur donner le maximum d’information d’avance afin que le jour venu ils n’aient pas à fouiller pour trouver de l’info sur le vidéo en question. Ne soyez pas gêné à leur demander clairement d’en parler ou de l’intégrer sur leur site ou blogue.

Au Québec, selon le sujet de votre vidéo, il y a quelques incontournables :

  • Michelle Blanc – michelleblanc.com
  • Dominic Arpin – dominicarpin.ca
  • Herby Moreau – herby.tv
  • François Charron – francoischarron.com
  • Nelson Dumais – nelsondumais.com
  • Laurent LaSalle – http://fr-fr.facebook.com/laurentlasalle.techno
  • Salut Bonjour…

Au-delà des personnalités, il y a des émissions / publications / sites web qui sont apte à parler de votre vidéo et il ne faut pas les négliger.

Le jour venu, tous ces individus et organismes devront être avisés avec un bref communiqué répétant toute l’information sur la vidéo et ses chiffres (heures de travail, nombre d’intervenant…) avec le lien vers la vidéo sur YouTube.

Aussi en mode « tease » créez un événement qui annonce la sortie de la vidéo et inscrivez le maximum d’employés et d’intervenants à l’événement (l’inscription est partagée dans le fil de nouvelles de chacun) ce qui créera une attente pour celle-ci.

La promotion :

Durée de vie : La première notion à savoir c’est qu’un contenu vidéo est consulté principalement sur une période de 5 à 9 jours – 95% de tous les visionnements à vie auront lieu sur cette petite fenêtre. Il est donc important de pousser fort et rapidement de façon concerté pour mettre les chances de notre côté pour que notre vidéo deviennent réellement viral. (consulez l’étude de TubeMogul; http://www.tubemogul.com/marketing/TubeMogul_Video_Ad_Playbook.pdf)

Afin qu’une vidéo devienne viral, afin que la roue se mette à tourner, il faut que plusieurs individus mettent l’épaule à la roue pour qu’elle se mette à tourner. On dit qu’il faut près de 1 000 personnes qui partagent une vidéo pour qu’il décolle solidement. Différents types d’intervenant devront s’impliquer afin d’atteindre le plus possible cet objectif de 1 000 « partageurs » tout en maintenant une largeur de types de cercles d’amis / connexions pour ne pas s’acharner à répétition sur les mêmes individus.

La marque qui a produit la vidéo devra publier sur tous ses environnements (YouTube, Vimeo, DailyMotion, Facebook, son site web, etc…) et en faire la promotion sur toutes ses plateformes sociales (Facebook avec lien vers la page où se retrouve la vidéo ou lien vers YouTube, Twitter, LinkedIn, Google+, ailleurs…) et marketing contrôlé (son propre site web, son blogue, bulletin courriel de l’entreprise aux clients / fournisseurs / employés…). Selon qui est la marque en question, déjà là un (1) « individu / organisation » aura rejoint probablement un minimum 1 000 personnes en cumulant les abonnées des différents comptes de la marque. Chaque communication faire devrait être accompagné par « partagez cette vidéo à vos amis » avec des outils simples de partage social.

L’équipe de production de la vidéo devrait immédiatement faire le partage du lien vers YouTube sur leur blogue et toutes leurs présences sociales (Facebook, YouTube, Friendster, Twitter, LinkedIn, Google+, ailleurs…). Ceci inclus l’équipe de tournage, l’équipe marketing incluant les gens en agences qui ont travaillé sur cet effort, ainsi que les individus qui paraissent dans la vidéo à qui j’encouragerai d’inclure la mention « je parais dans cette nouvelle vidéo! ». Là nous sommes probablement rendus à une trentaine (30) d’individus et organismes qui pousseront la vidéo.

Les employés de l’entreprise qui est derrière la vidéo devrait tous être encouragée à la propulser via leurs présences sociales (Facebook, YouTube, Friendster, Twitter, LinkedIn, Google+, ailleurs…). Ceci variera grandement du type d’entreprise, mais une qui aurait les moyens de produire une telle vidéo, a probablement 500 employés ou plus. Tenant compte que ce n’est pas tous les employés qui sont présent sur les médias sociaux, probablement seulement 400 personnes le partageront à un endroit ou une autre (cela risque de se concentrer sur Facebook). Nous sont donc rendu à près de 450 personnes qui mettent collectivement l’épaule à la roue. Ne négligez pas le simple envoi du lien vers la vidéo YouTube par courriel aux amis (comme nous faisons encore à l’occasion sans passé par un réseau social)

Pour les personnes qui se sont personnellement investis dans la production de cette vidéo, je les encouragerai à demander à leur famille et amis d’aussi pousser sur la vidéo car invariablement, ils en auront parlé à leur entourage jusqu’à un certain point pendant la production.

Enfin il y a les personnalités et médias qui parleront de la vidéo. Possiblement qu’ils l’intégreront (embed) dans un article sur leur site. Dans d’autres cas ils en feront un topo et parleront plus de la vidéo et sa production ce qui encouragera sa découverte par une portion de l’auditoire.

Recommandation additionnelle #1 : Ne pas « encourager » tous ces intervenants à pousser la vidéo immédiatement, mais plutôt leur donner 2-3 jours pour le faire – il ne faut pas que la cible (quelqu’un qui n’est pas impliqué dans la production ou promotion de la vidéo) reçoivent le partage de cette vidéo à multiple reprises simultanément. Dans un tel cas, la vidéo « viral » aussi bonne qu’elle soit deviendra un vidéo « spam » qui entraine un moins bon bruit / buzz pour la marque.

Recommandation additionnelle #2 : demandez à tout le monde d’aller cliquer « j’aime » sur la vidéo sur Facebook ainsi que sur YouTube et partout ailleurs en leur fournissant une liste des endroits. Bien entendu ils ne le feront pas tous, ni le feront-ils rapidement, mais si le tiers le font cela aidera de beaucoup le classement de la vidéo.

Recommandation additionnelle #3 : encouragez tout le monde de laisser des commentaires, toujours avec honnêteté (full disclosure). Le plus y’a de commentaires (sur chaque environnement) le plus les gens prennent ce contenu au sérieux, le plus c’est propulsé, le plus cela montera dans le top vidéos vus ou vidéos recommandés (selon le site).

Forçons la note un peu :

Si on veut pousser un peu plus fort, on doit passer invariablement vers un certain achat média. Mais là je vous mets en garde – si les gens perçoivent votre vidéo comme étant une publicité, elle devra être extraordinairement bonne pour qu’ils veuillent la partager – beaucoup plus difficile à décoller que si la vidéo est plus simplement qu’un superbe contenu (pas un « brand sell »). Donc l’achat média devra être intelligent et « discret » jusqu’à un certain point.

Quelles sont les meilleures options qui nous sont ouvert? La première est de payer pour que YouTube fasse de notre vidéo une « featured » vidéo. Vous pourriez aussi acheter des impressions sur Facebook pour amener les gens à consulter votre vidéo sur votre page Facebook.

4 comments

Ajouter un commentaire