11 Commandements des Médias Sociaux 2

11 Commandements des Médias Sociaux

Ce billet fut publié sur ce blogue le 9 décembre 2009 avec 10 commandements. Je vous le représente deux ans plus tard car il demeure d’actualité, mais j’en ai ajouté un onzième.

Il y a beaucoup moins de fausses interprétations par rapport aux réseaux sociaux aujourd’hui qu’en 2009, mais certaines vérités méritent à être répété. Voici alors Onze Commandements des Médias Sociaux que vous devriez suivre. Les suivre va non seulement vous rendre une meilleur personne aux yeux de tous en ligne, mais aussi aidera tous vos adeptes / amis / connexions / abonnées à mieux apprécier ce que vous avez à leur dire.

1. Vous ne serez pas narcissique

Les médias sociaux ne sont pas centré sur vous. Ils sont centré sur tout le monde. Il s’agit justement d’être social, d’échanger avec les gens, d’avoir des conversations, des dialogues avec eux. Il ne suffit pas de publier votre idée et laisser ça là – ça on appel ça un site web.

Pour chaque billet où vous parlez de vous, vous devriez en produire 3 autres qui invite les commentaires des lecteurs ou à interagir en conversations – soit par la retransmission de ce que vous avez écrit (retweet ou autre mécanisme) ou laisser un commentaire sur les billets, photos, articles, des autres qui vous suivent. Utilisez un billet pour répondre publiquement à tous à une question qui vous revient souvent – cela servira à plusieurs à la fois. Le contact humain y est pour beaucoup. C’est le but du réseautage social – pas se contacter entre robots, mais échanger entres personnes. Les contenus et les réactions automatisé ne génère pas un très important ROI – l’attention personnelle et individuelle oui.

2. Vous écouterez ce que les autres disent

C’est en lien avec le premier commandement; il s’agit ici d’interagir en conversations avec les autres. Mais pour ce faire il vous faut premièrement écouter ce que les autres disent en général sur votre secteur d’activité et sur vous spécifiquement. Participer activement en conversation avec les autres vous permettra de bâtir des relations solides. Écouter est la partie la plus importante.

Il y a beaucoup d’outils qui peuvent vous aider à écouter ce qui se dit sur vous sur le web. Ceci vous aidera à comprendre le sentiment moyen à votre sujet ainsi que de choisir quand interagir avec les gens. Google Reader vous permet de suivre par flux RSS des blogues et fils de nouvelles qui vous sont pertinent – jumelé avec les Alertes Google sur votre nom d’entreprise et vos produits / services, vous serez averti de la majorité des instances où on parlera de vous. Des outils comme TweetDeck, Seesmic et Hootsuite vous permettent de suivre les conversations simultanément sur multiples comptes Twitter, Facebook et LinkedIn ainsi que de faire des recherches en temps réel sur vos noms d’entreprise et produits / services.

Il y a des services professionnels aussi disponibles tels Radian 6, Seevibes, AT Internet et plusieurs autres qui sauront répondre à tous vos besoins.

3. Vous ne ferez pas de SPAM

Si vous utilisez le courriel depuis 15-20 ans, cela ne devrait pas être une grande surprise. Ne spammez pas vos amis, ni vos adeptes, ni personne qui vous suit – ils se désabonneront de vous assez rapidement et garderont un mauvais souvenir de votre comportement de SPAMMEUR.

Soyez poli, gentils, honnête et généreux avec les autres. Considérez tous ceux qui vous suivent comme des amis. Pensez en tout temps à quelle sera leur réaction à ce que vous leur partagerez (intérêt, ennuie?).

4. Vous direz quelque chose de pertinent

Il vous arrive surement beaucoup moins aujourd’hui qu’il y a deux ans de constater des statu inutiles sur Facebook et Twitter (du genre ce qu’ils ont mangé ce matin). Assurez-vous que chaque communication de votre part soit reçu par vos « amis » comment étant un message important et pertinent. Si ce n’est pas réellement important ou même excitant – laissez faire et attendez d’avoir un message pertinent à communiquer.

Assumez en tout temps que vous vous adressez à des amis et connaissances proches – sera évitera les communications impertinentes.

5. Vous n’abuserez pas de vos voisins

Semblable au premier et qui semble de toute évidence mais qui encore est trop souvent ignoré. N’abusez pas de l’attention que vous prête les gens en ligne. Ne dites rien en ligne que vous ne seriez pas prêt à dire et répéter en public.

Rappelez-vous toujours du dicton: si vous n’avez rien de gentils à dire, ne dites rien.

6. Vous donnerez le crédit là où il est due

C’est un pécher cardinal partout dans la vrais vie depuis la nuit des temps de prendre le crédit pour l’idée ou le travail d’un autre. Cela témoigne d’hypochrisie et d’un grand manque d’honnêteté. Ce pécher est particulièrement grave sur Twitter là où les conversations filent à toute allure et plusieurs ont une mémoire quasi parfaire et sont toujours prêt à vous rappeler une chaîne d’événements. Voler les idées d’un autre, le plagiat, les citations, peu importe – est non seulement amateur, mais totalement inacceptable. Comment réagiriez-vous si vous voyez vos idées rediffusé par quelqu’un d’autre en ligne sans mention d’où ça viens?

Repartager les idées d’un autre individu ou compte social (en y laissant le crédit) ne témoigne pas de manque d’originalité, ou encore de choses à dire, mais de la reconnaissance que vous seule ne détenez pas tout le savoir et que d’autres dans votre domaine aussi sont bon, connaissant et intéressant.

7. Vous apprendrez à épeler correctement (utilisez un correcteur)

Ça devrait être évident, mais pas nécessairement facile. J’ai personnellement de la difficulté en français bien que c’est ma langue maternelle, mais pas en anglais. Utilisez un correcteur pour vous aider, relisez-vous, assurez-vous que les mots utilisés sont les mots intentionnés sinon le sens de vos propos sera non-seulement perdu, mais pourra même vous nuire alors que certains accrocherons uniquement sur les erreurs d’orthographe et de grammaire au lieu de votre idée.

Il est recommandé d’écrire vos billets de blogue dans Word ou autre logiciel de traitement de texte avant de les publier en ligne. Pour ce qui est des mises à jour de votre statu sur Twitter, Facebook et autres, Firefox a un correcteur intégré qui vous corrigera – si vous lui donner le temps de réagir. Il en est de même pour TweetDeck. Ces outils ne sont pas parfait, mais souligneront les évidences – fautes de frappes.

De grâce portée un attention particulière lorsque vous publiez d’un appareil intelligent (smartphone) car là les « auto-correcteurs » peuvent vous jouer de sales tours. On a pas toujours le temps de se relire sur ces appareil, encore moins la capacité d’intégrer les bons accents, mais souvent on vous change un mot mal épelé par autre chose entièrement ce qui annule complètement votre propos.

8. Vous utiliserez des vrais mots

Autant que possible, n’écrivez pas comme l’ado stéréotypé sur sa messagerie instantané ou textos. Prenez le temps d’écrire de vrais mots complets autant que possible. Laissez tomber les OMG, LOL, WTF à moins que vous soyez vraiment à court de caractères et que cela convienne à votre auditoire et leurs conversations entre eux. Pensez au temps que vous mettez à raccourcir certains mots, et au temps que vos lecteurs mettront à décoder et comprendre votre message.

Soyez claire, simple, précis, concis. Il existe certaines abréviations courrament utilisé en affaires et dans le public dans chaque domaine. Si elles sont « utilisables » hors ligne alors il n’y a pas de problème à les utiliser en ligne.

9. Vous ne vous cacherez pas

Des sites tels TinyURL, Cli.gs et Bit.ly offrent de raccourcir vos URLs qui sont trop long à afficher sur les services qui limitent les caractères utilisé pour des espaces sociaux tels Twitter. Mais ces services permettent aussi de caché derrière un bit.ly/llakjsdfl  un SPAM, hameçonnage, site porno ou pire.

Quand l’URL réel est caché, les gens qui souhaitent cliquez dessus y vont vraiment à l’aveuglette en vous faisant confiance. Méritez leur confiance avant d’utiliser ces outils qui sont plus que nécessaires sur certains médias sociaux. Ne les trompez jamais et lorsque possible (ce qui est plus souvent qu’on peut l’imaginer), n’utilisez pas les raccourcisseurs d’URL.

10. Ne devenez pas un ami prostitué

Je m’explique. Les réseaux sociaux ne sont pas une géante compétition de qui a le plus d’amis, connexions ou adeptes. Avoir des milliers de contact ne vous rend pas une meilleur personne et n’augmente aucunement la qualité de vos propos.

C’est commun sur Facebook, LinkedIn et Twitter de voir des gens qui veulent devenir votre amis uniquement pour que vous deveniez le leur en retour pour qu’ils accumulent un grand nombre de connexions. Suivez les gens que vous aimez, qui sont important pour vous ou encore qui vous rapporte quelque chose (revenu ou plaisir = pas important mais il s’agit bien de votre ROI personnel sur votre temps consacré à leur attention). Déconnectez ceux qui vous ennuient, n’acceptez pas ceux que vous ne voulez pas connaitre.

11. Vous travaillerez fort et éviterez les solutions miracle

Si vous avez consulté Twitter même qu’un petit peu, vous aurez surement remarqué la parade des sois-disant experts à faire de l’argent sur Twitter, générateurs d’adeptes, recettes miraculeuses pour votre succès, etc. Il y en a des milliers. Faites attention aux imitations et aux charlatans.

Méritez vos adeptes un à la fois. Ici la qualité sera réellement porteur de vrais succès, beaucoup plus que la quantité. Le média social n’est pas une compétition. Sur Facebook et LinkedIn, bien que vous verrez un nombre « d’amis » ou « connexions » ce chiffre n’est pas indicateur de ceux qui vous prête réellement attention régulièrement. Identifiez des données mesurables qui ont de la réel valeur pour vous et concentrez-vous à les améliorer – ignorez les autres.

Suivez ces 11 commandements, plus tous les autres conseils transmit sur mon blogue, et vous améliorerez la qualité de votre comportement et propos sur les réseaux sociaux.

Ce billet fut initialement inspiré par « 10 Commandments of Social Media » par Rob Clarke le 30 novembre 2009

Ajouter un commentaire