Les médias sociaux dans les différentes cultures 1

Les médias sociaux dans les différentes cultures

Les médias sociaux sont devenus un phénomène emblématique de notre époque et tout spécialiste en marketing sait déjà qu’ils constituent un environnement favorable pour le développement et la promotion de l’image de marque, la promotion des produits et services et surtoutla communication directe et informelle avec le consommateur. La popularité des medias sociaux tient également au fait qu’ilss’adressent à un public international : en effet, des millions d’internautes de différents pays les utilisent chaque jour. Qu’il s’agisse de Facebook, Google+, LinkedIn, Twitter ou d’un réseau local, les utilisateurs s’engagent dans des démarches communicationnelles en fournissant volontiers des informations sur leur personnalité, leur comportement, leurs goûts, données importantes pour les marketeurs qui élaborent une stratégie visant un nouveau marchéà l’étranger.

 

Une stratégie sociale globale 

Étant donné ces éléments, quelles  possibilités marketing  les réseaux sociaux offrent-ils aux entreprises qui veulent utiliser cet environnement pour se lancer dans l’international ? Premièrement, il faut identifier les réseaux spécifiques pour chaque marché cible, analyser le comportement des prospects dans cet environnement et adapter les messages aux particularités culturelles de ces prospects.

 

Des approches différentes selon les cultures

La communication marketing la plus courante via les médias sociaux est la transmission d’informations relatives à l’activité de l’entreprise ou aux produits ou services qu’elle offre. Pour ce type de communication, Twitter peut être le réseau idéal, mais afin de vraiment se différencier de la concurrence, il faut trouver des supports et des moyens permettant de communiquer sur les marchés étrangers, favoriser l’interactivité.

Pour ce faire, les premières étapes consistent à explorer et analyserle comportement en ligne des prospects.  Par exemple, les  Anglais sont sensibles aux promotions, ils recherchent le produit ou le service dont ils ont besoin au meilleur prix. Le prix a en revanche moins d’importance dans la décision d’achat des Japonais, ceux-ci sont plus sensibles à la dimension technologique du produit. Ils seront davantage attentifs aux discussions portant sur les aspects techniques de la marque et de ses produits ou services. La plupart des Européens apprécient les démarches créatives. Une stratégie de communication visant le public européen qui utilise des éléments comme l’humour ou une photographie créative  a toutes les chances d’atteindre son but.

 

Différents réseaux, différentes coutumes

Même si Facebook, Twitter ou LinkedIn sont les principauxréseaux sociaux utilisés dans les pays occidentaux, dans les autres régions du monde, les internautes leur préfèrent d’autres plateformes sociales pour communiquer. Si une entreprise veut se faire une place en Asie ou en Amérique latine, elle doit prendre en compte les réseaux régionaux.

Même si les versions localisées de Facebook pour le Japon et le Brésil sont disponibles dans ces régions, les internautes utilisent davantage Mixi au Japon et Orkut au Brésil.

Si vous ciblez le marché chinois, il est bon de savoir que votre présence sera plus visible sur Qzone et Renren qui sont les médias sociaux les plus populaires en Chine.

En ce qui concerne les réseaux sociaux professionnels, outre LinkedIn, les plus connus dans des pays comme l’Allemagne ou la France sont Xing ou Video.

 

Le coût du marketing via les réseaux sociaux

Jusqu’ici nous avons dit que les réseaux sociaux constituent un environnement favorable pour le développement de l’image de la marque sur plusieurs marchés. C’est entièrement vrai, mais cela a un coût. Même si certains affirment qu’on a tout à gagner à utiliser les médias sociaux puisqu’ils sont gratuits, en pratique, la gratuité peut être un leurre. Dans le cas d’un entrepreneur débutant qui gère tous les aspects de son entreprise, c’est d’abord son temps et son énergie qu’il investit, mais une fois que l’entreprise se développe,acquiert de plus en plus de clients et veut se faire une place sur un nouveau marché étranger, le marketing via les médias sociaux exige un budget. Si on ne connaît pas la langue et les spécificités culturelles du marché visé, il est conseillé de s’adresser à un spécialiste média ou au moins à un gestionnaire de communautéqui connaît bien les spécificités de ce marché. Le coût ici dépend des niveaux de salaires de chaque pays. Si aux États-Unis on paie un gestionnaire de communauté environ 90 000 USD/an, le niveau salarial pour le même poste dans les pays émergents est beaucoup plus bas.

Outre le salaire du responsable des médias sociaux, le marketing via les médias sociaux entraîne d’autres coûts. Ceux-ci dépendent de la volonté de l’entreprise d’investir dans des concours, des prix et d’autres actions qui impliquent les médias sociaux.

 

Sur l’auteur:

Dan Aldulescu, chargé marketing dans l’agence de traduction Lingo24. Fondée en Écosse en 2001, Lingo24 compte aujourd’hui 160 employés. Offre ses services en régime 24 h/24 pour des clients de plus de 60 pays.

One comment

Ajouter un commentaire