Taux de clic 2.0 – une proposition 2

J’ai une idée, pour réinventer le taux de clic, un taux de clic 2.o en quelque sorte.

Cela fait probablement deux ans que l’idée m’est venu lors de formations et discussion avec les équipes de ventes locales chez Corus Québec. J’ai aussi discuté de cette idée à quelques occasions lors de rencontres d’IAB Canada – mais l’idée ne semble pas avoir fait de chemin d’elle-même.

Donc j’ai décidé de vous en parler, voir ce que vous mes lecteurs en penser et comment et quand ceci pourrait s’appliquer.

J’ai récemment publié un billet sur le « pas rapport » du taux de clic comme outil de mesure. Voici une révision du calcule qui au moins signifierait quelque chose de tangible pour tous.

Révision rapide

Le taux de clic c’est le ratio entre les impressions livrées et les clics générés par celles-ci dans l’ensemble d’une campagne publicitaire sur Internet. On peut le présenter par créatif, par jour, par heure, par semaine, page / section, etc… mais ultimement c’est le nombre de gestes instantanées divisé par les occasions de visibilités.

La réalité

Quand t’expliques le concept à un représentant publicitaire au local / direct qui doit en retour être en mesure de l’expliquer à un marchand ou entrepreneur dont la force première n’est pas l’achat médias, la question vient toujours : mais encore? Qu’est-ce que ça veut dire?

En fait ça ne veut rien dire :

  • Une mesure du ratio de réactions instantanées vs le total des expositions publicitaires.
  • Que faisons-nous des réactions non-instantanées? Elles ne sont pas importantes? Elles ne comptent pas puisqu’on ne les compte pas automatiquement?
  • Une réaction qui n’est pas nuancé par le nombre de gens qui sont impliqués.
  • Le total des expositions publicitaires… certains individus peuvent être exposés 10x+ et d’autres une seule fois…

Ma proposition

Calculons donc le nombre de gestes instantanés (facile) sur la portée rejointe ou le nombre d’ordinateurs / appareils exposés : un taux de réaction. Ceci serait plus clair pour un commerçant, combien de gens exposés ont réagis?

Déjà on serait en mesure de comparer cela plus adéquatement au taux de clic dans un envoi courriel (car normalement on reçoit l’envoi une seule vois) ainsi qu’au taux de réaction au marketing direct par courriel (car encore là c’est calculé sur un envoi).

Ce ne serait toujours pas parfait car il s’agirait réellement d’appareil, pas d’individus, mais ce serait plus pertinent comme information. Comment? Les serveurs publicitaires calculent la portée principalement avec les fichiers témoins (cookies). Si vous vous server de plus d’un ordinateur (1 au bureau, 1 à la maison, votre téléphone intelligeant…) vous serez compter 1x pour chaque appareil.

Qu’en pensez-vous?

2 comments

  • gauclairlong dit :

    Taux de clic 2.0

    Intéressant comme approche. Plus pertinente pour le détaillant, je suis d’accord avec toi. Ce qui me semble négligé, à chaque fois, c’est la clarté du message de la campagne du détaillant.

    Ne pourrait-on pas jumeler le taux de réaction en posant une question avec réponse oui-non ou d’accord – pas d’accord, message compris – message pas clair, ou quelque chose du genre… ainsi vous pourriez vraiment confirmer le taux de « la réaction ».

    Tout part de la clarté du message ne l’oublions pas. Le poids média est un facteur très important, mais si le message n’est pas clair ni compris, quel gaspillage!

    Amitiés

    Pierre Longpré, Matane

    • Effectivement, le message est omni-important à la performance que connaîtra la campagne.
      Certains outils existent, ont été développé mais sont peu utilisé, par Bloom Digital par exemple, qui permettre de sonder l’usager sur le créatif en question. Le gros problème est que ces « outils » ou « applications » sont soit disponible via un éditeur, ou forcé par un annonceur ou son agence – la responsabilité n’est pas claire.
      L’autre problème est que ces outils prenne de l’espace sur l’écran, limitant donc l’espace pub, ou empiétant sur le site – personne ne veut faire de concessions.

Ajouter un commentaire