Comment produire régulièrement du contenu vidéo – la suite

Comment produire régulièrement du contenu vidéo – la suite

Récemment, le 5 mars dernier, je publiais un article où je décrivais la stratégie et une recette de comment produire régulièrement, rapidement et simplement du contenu vidéo pour YouTube, Facebook et Instagram.

Comment produire régulièrement du contenu vidéoInspiré par ma propre analyse, et, ayant déjà réalisé des vidéo plus amateurs dans le passé, je me suis lancé dans la mise en pratique de mes dires.

1e vidéo Préparation

La formule indique qu’il faut se préparer. Il faut des éléments visuels, il faut savoir utiliser son logiciel d’édition, et se préparer au tournage.

Éléments visuels

Premièrement, et c’est là que j’ai mis environ 4 heures de mon temps, il y a des éléments visuels à produire.

Rassurez-vous, ce temps est un investissement. Une fois ces éléments créés, ils sont réutilisables. 

La préparation inclut la production de visuels plein écran pour y présenter du texte pendant une vidéo. Elle inclut aussi la production d’un intro de type branding de 5 secondes. Enfin, un visuel pour la fin de la vidéo dans lequel on peut inclure un bouton “suivez nous” et présenter une autre vidéo à voir.

J’ai produit ces éléments utilisant Canva.com que j’utilise pour presque tous les visuels sur ce blogue. Il y a là des modèles non-seulement pour le visuel statique plein écran, mais aussi des modèles vidéo

Aussi, j’ai cherché de la musique libre de droit. J’ai trouvé la mienne sur BenSound.com. Il y a bien entendu plusieurs sites qui en offre. Dans tous les cas, pour un usage gratuit, ils exigent tous qu’on inscrive le crédit musicale dans la description de la vidéo sur YouTube et Facebook.

Endroit

Deuxièmement, j’avais déjà décidé de tourner mes vidéos dans mon bureau. Mais, j’ai du décider contre quel mur je me présenterai. Puis j’ai ajusté un peu les items sur les tablettes pour ce que soit beau et pas distrayant.

Possédant déjà un trépied pour mon iPhone, j’ai fait quelques tests pour arriver au bon angle, et déterminer où m‘assoir pour l’éclairage disponible.

Notez que pour ma 1e vidéo, je n’avais pas suffisamment levé la caméra, ce qui me coupe le sommet de la tête parfois.

Mon bureau étant fermé, et mon ordinateur silencieux, je n’ai pas eu à utiliser un microphone séparé. La capture vidéo par le téléphone a suffit. 

C’est important de valider que non seulement vous êtes bien cadré et illuminé visuellement, mais qu’on vous entends clairement, sans bruits de fonds. Si une fournaise est allumé, ou autre équipement fait du bruit, on l’entendra et on veut éviter cela.

Après quelques tournages, et en voyant quelques vidéos semblables en ligne, je jongle avec l’idée de m’installer autrement – cela sera sujet de tests à venir.

1e vidéo

Comme j’ai mentionné plus haut, j’ai mis un bon 4 heures à me préparer et tourner ma première vidéo. C’est parce que je n’avais pas en main les éléments nécessaires, et j’ai fait plusieurs tests pour l’angle et la luminosité. 

Maintenant que je maîtrise un peu mieux ces aspects, la prochaine sera beaucoup plus rapide à réaliser.

Aussi, en cours de production, je me suis dit, ah! Il faudrait ajouter un visuel ou exemple ici, et là. Cependant, ne voulant pas faire de demande de permission pour utiliser un visuel client, ni attendre l’approbation, j’ai opté de produire une maquette d’exemple. 

Donc, pause sur la production vidéo, on retourne sur Canva pour produire les visuels désirés. 10-15 minutes plus tard, on continue. 

Le processus de cette première vidéo fut en dent de scie car à chaque étape, je m’arrêtais pour réviser quelque chose, ou trouver un élément que j’avais oublié, ou encore, tout simplement pas prévu.

Tout ceci me servira à sauver du temps les prochaines fois.

Enfin, lorsque la vidéo est terminé, il faut aussi se créer une image promo pour la vidéo. J’ai décidé de faire comme plusieurs YouTubers et d’utiliser une capture d’écran de la séquence de fin pour y ajouter un titre. Cette fois j’ai rapidement fait l’image en intégrant la capture d’écran sur PowerPoint, en ajoutant un bloc avec texte où je le voulais, et en sauvegardant ces 2 éléments en 1.

Par la suite cependant, j’ai créé un modèle avec Canva pour me créer cette miniature (thumbnail) en 1 minute.

Publication et révision

Lorsque j’ai complété ma première vidéo et que je l’ai uploadé à YouTube, je me suis rendu compte que la séquence de fin était mal centré par rapport aux éléments disponibles sur la plateforme. Par exemple, ajouter la vidéo suggéré empiétait sur le texte “Regardez aussi” ainsi que sur mon URL dans le bas.

J’ai donc eu à retourner à Canva, ajuster le visuel un peu, le réintégrer à ma vidéo, la compiler à nouveau, et la télécharger à YouTube une 2e fois.

J’ai décider je faire une série de vidéos à partir de mon Lexique sur TitanFormation.ca. J’ai consulté Google Analytics pour voir quels termes étaient les plus recherchés pour les expliquer davantage en vidéo. Les termes les plus recherchés n’étaient vraiment pas ce à quoi je m’attendais!

Voici le rendu finale de ma 1e vidéo :

Commentaires et améliorations

J’ai demandé des commentaires en partageant la vidéo sur YouTube, Facebook, Twitter et LinkedIn. 

Déjà, je prévoyais ajuster davantage l’angle de ma caméra, ainsi que l’éclairage. Je prévois aussi créer mon visuel de fin avec Canva pour un meilleur produit fini – chose maintenant faite.

Sur Facebook, on m’a suggéré d’inclure des exemples. Comme j’ai expliqué plus haut cependant, ce n’est pas si évident dans une vidéo avec les questions de droits et permissions. 

Lorsque je donne une formation en personne, je peux citer plusieurs exemples et même en montrer. Mais pour les inclure dans ma vidéo, il faudrait un approbation de chaque entreprise présenté. Cela prend du temps que je n’avais pas pour cette première vidéo.

Mais définitivement dès que j’ai un exemple auquel je possède les droits, ou que je suis en mesure de “fabriquer” un exemple, je le fais maintenant.

2e vidéo et la suite

Suite à ma première vidéo, j’ai préparé 2 autres vidéos qui paraîtront dans les prochaines semaines. Je les programme sur YouTube pour chaque lundi matin, et sur Facebook le mardi matin. En avoir ainsi quelques unes de faites à l’avance – et surement d’autre d’ici la publication de cet article, je m’enlève la pression d’avoir à en produire à la dernière minute. 

Là que je suis mieux organisé. 

Ma 2e vidéo m’a pris environ 3 heures à produire. Elle dure 9 minutes alors que la première n’en faisait que 4. 

La 3e vidéo, qui ne dure que 3 minutes, et m’a pris 1 heure à compléter. J’étais beaucoup plus à l’aise avec le logiciel d’édition, l’assemblage de ma vidéo est maintenant une formule établie, une recette à suivre. Cela inclut le tournage, production des images, création de la vidéo fini pour YouTube et une 2e pour Facebook, ainsi que la programmation de ces 2 vidéos sur chacune sa plateforme. Cela inclut aussi les animations dans la vidéo et les découpages pour inclure des exemples ou du texte explicatif.

Il me restera, ponctuellement, à l’ajouter manuellement à LinkedIn, car ne peut pas y programmer du contenu pour publication future.

Cette pratique me donne maintenant la flexibilité de produire rapidement une vidéo à l’avenir. Je pourrais même en faire ponctuellement lorsque l’inspiration me viendra.

Astuces pour sauver davantage de temps

Enfin, en publiant cet article, j’ai maintenant 8 vidéo de complétés. J’ai réalisé les dernières un peu “en chaîne”. 

C’est à dire que j’ai tourné 2-3 segments de 2 différentes vidéos à un moment. J’ai ensuite préparé les visuels pour ces 2 vidéos. Ensuite, j’ai pu faire l’édition et finaliser chacune en environ 30min chaque. 

Elles sont toutes programmées pour publication future sur YouTube et Facebook, les lundis et mardis. J’ai maintenant 1 mois de contenu devant moi. 

Je prévois en produire encore davantage pour avoir 2 à 3 mois de contenu devant moi.

Add comment