Top 50 Médias québécois sur YouTube en 2019

Top 50 Médias québécois sur YouTube en 2019

Chaque année, Titan Interactif produit un classement des top chaînes Québécoises francophones sur YouTube. Cette année, 739 chaînes ont été évaluées, soit 300 de plus que l’an passé.

Enfin, cette semaine, je vous présente les top 50 médias québécois sur YouTube.

Top 50 médias québécois sur YouTube

top 50 youtube médias québéois 201903Ce classement présente uniquement les chaînes francophones appartenant à des médias québécois.  Celles-ci incluent donc des stations de télévision, radios. Journaux et magazines. Elles incluent aussi les émissions qui y sont diffusé ainsi que certaines maisons de production.

Comme tous les autres classements précédemment publiés sur ce site, les chaînes sont en ordre de visionnement mensuel moyen.

Constatons avant toutes choses que 18% des chaînes sur ce classement sont abandonnées. C’est-à-dire qu’elles n’ont aucun nouveau contenu depuis plus de 12 mois. Elles sont identifiées en bourgogne. 4 chaînes ont aussi masqué leur nombre d’abonnée, or ce n’est pas évident de comprendre pourquoi. Aussi, 4 chaines ont grandement diminué le nombre de vidéos disponibles sur leur chaîne. Il s’agit d’Occupation Double, La Voix TVA, La Voix Junior, et Musique Plus.

Peloton de tête

Les premières positions sont occupées par l’humour : Juste pour Rire Les Gags (1er), Têtes à Claques (2e) et Dans Ma Tête (3e). Notez que ces 2 premières chaînes trônent loin devant toutes les autres en volume de visionnement mensuel. À 4.4 millions et 1,5 million, elles sont dans une ligue à part.

  • Prenez bien note qu’il s’agit des chaînes en français, car Les Gags et Têtes à Claques ont des chaînes en anglais et en espagnol qui ont autant, sinon plus, de visionnements.

Elles sont suivies par des émissions très populaires, soit Occupation Double (4e) et La Voix TVA (5e).

Elles ont toutes plus de 200 000 visionnements mensuels, à l’exception de La Voix TVA.

Peloton du milieu

Entre la 5e et la 14e position, les chaînes génèrent entre 100 000 et 200 000 visionnements mensuels.

Au 6e rang se trouve la première chaîne d’un média, pas d’un contenu média, soit Radio-Canada, suivi de CKOI Québec (7e), et de Nous TV (Cogéco, 8e). TVA (15e) n’est pas dans ce peloton du milieu.

Radio-Canada Info (9e), est la première chaîne de contenu qui n’est pas nécessairement divertissant.

6 stations de radio sont au classement, donc Énergie 94.3 (13e), ICI Musique (14e), Rythme 105.7 (24e), CKOI969fm (31e) et Radio Classique (40e).

Peloton de queue

Par la suite, nous avons 36 chaînes qui ont très peu d’écart dans leur nombre de vues moyennes mensuelles. Une vidéo de plus pourrait facilement changer le classement de celles-ci.

Quelques chaînes télé spécialisées sont au classement dont TéléToon Français (16e), Vrak TV (18e), ICI Artv (20e), TéléToon la Nuit (21e), et TFO Canada (chaîne franco-ontarienne, 26e).

Les Vidéos du Journal (25e) de Montréal est la 2e chaîne portant sur l’actualité, suivi du Soleil de Québec (30e) et du Devoir (48e). Notons que La Presse qui était au classement 2018 est maintenant au-delà de la 50e position.

Il y a quelques magazines dans le classement. Notons Ricardo Cuisine (22e), Protégez-vous (35e), et Urbania (43e).

Certains cas uniques sont aussi au classement tel RDSca (38e), la seule chaîne média portant sur le sport (média ou émission). Il y a aussi La Terre de chez nous (47e), un journal hebdomadaire pour le mode de l’agriculture au Québec. Aussi, il y a Le Guide de l’Auto (41e).

L’an prochain, les chaînes abandonnées ci-présentes seront écartées du classement, laissant place à celles qui travaillent à se tailler une place.

Méthodologie

Malheureusement, il n’y a pas de façon facile d’extraire et trier données d’achalandage des chaînes YouTube. C’est encore moins le cas lorsqu’on cherche à classer aussi leur langue et leur lieu d’origine.

Chaque chaîne est donc évaluée individuellement pour en connaître le nombre d’abonnés, la date de début, le nombre de vues totales et le nombre de vidéos publiés.

Avec ces chiffres nous calculons les ratios nécessaires au classement : durée de vie de la chaîne, moyenne de vues par vidéo et moyenne de vues mensuelles sur la chaîne.

Le classement des top 100 chaînes YouTube québécoises et francophones se fait sur les vues moyennes mensuelles. C’est la donnée sur laquelle YouTube se fie pour rémunérer les YouTubers. Elle est donc celle qui devrait compter le plus pour eux. C’est pourquoi elle est la donnée de classement de cette étude.

Bien qu’on regarde le nombre d’abonnée, il ne pèse aucunement dans la balance. Ce n’est que de la poudre aux yeux.

Add comment

111111111111111111111