Le Gulf Stream va-t-il nous lâcher ?

Le Gulf Stream va-t-il nous lâcher ?

Sur les 1600 dernières années, le Gulf Stream qui était plutôt calme a atteint un niveau de ralentissement record. Plusieurs chercheurs tirent la sonnette d’Alarme et craignent les conséquences sur le climat.

Il faut savoir que les courants océaniques et le Gulf Stream en particulier jouent un rôle important dans la régulation du climat, non seulement en Europe, mais aussi en Amérique du Nord. Ce ralentissement devrait se poursuivre dans les prochaines années surtout si nous ne réduisons pas les émissions de dioxyde de carbone selon des chercheurs de l’University College de Londres (UCL).

L’article « Le Gulf Stream va-t-il nous lâcher ? » a été publié originalement sur MétéoGlobale.com

Qu’est-ce que le Golf Stream ?

Le Golf Stream est un courant océanique chaud et rapide qui trouve son origine dans le golfe du Mexique et dans l’est de la Floride. Il remonte vers l’atlantique nord. En remontant des tourbillons s’en détachent et par exemple filent vers l’Europe. Le Gulf Stream transporte donc de l’air chaud vers le Québec, et vers l’Europe. C’est grâce à lui que nous connaissons des températures estivales.

Selon les chercheurs de l’UCL, le courant océanique a ralenti de 15 % en 50 ans. C’est à dire, au courant des 50 dernières années. Ce ralentissement est dû entre autres à la fonte massive de la banquise et des plates-formes glaciaires qui occasionnent la formation d’eaux douces dans l’atlantique nord.

Quelles conséquences ?

La circulation méridienne atlantique (Amoc), qui transporte les eaux chaudes via le Gulf Stream vers l’Atlantique Nord joue un rôle majeur dans la régulation du climat mondial. Elle est à la fois l’une des conséquences, mais aussi des causes des changements climatiques, un véritable cercle vicieux. Si le système continue à ralentir, on pourrait assister à des perturbations météorologiques aux États-Unis, en Europe, et aussi en Afrique. Cela aura un  impact sur la trajectoire des tempêtes venant de l’Atlantique. Des vagues de froids et de chaleurs intenses pourraient survenir. Le niveau des mers pourrait aussi augmenter rapidement.

Selon le fonds de recherche ATLAS, la pêche commerciale pourrait également être touchée par ce phénomène de ralentissement. C’est en raison du changement dans la position et la profondeur des courants océanique.

Voilà donc un sujet qu’il faudra suivre dans les prochaines années. Déterminer rapidement si cette tendance n’était que passagère ou le reflet de la mise en marche de modifications plus profondes…

Add comment