25 % des adultes ont une allergie non-alimentaire

25 % des adultes ont une allergie non-alimentaire

Un chiffre sur les allergies non-alimentaires assez interpelant pour un simple rhume des foins.  Le rhume des foins est un phénomène courant qui se manifeste en grande partie au printemps et en été.  Il se traduit par le nez qui coule, les yeux rouges, et plus grave par des crises d’asthme.

Ce billet, « 25 % des personnes adultes ont une allergie non-alimentaire« , a paru originalement sur MétéoGlobale.com

Pourquoi une telle réaction de notre corps ?

Face aux pollens, le corps de certaines personnes déclenche une réaction anormale. Les pollens sont habituellement des substances sans danger, pourtant le système immunitaire réagit comme si le pollen était très nocif. C’est un peu comme si l’organisme subissait l’attaque d’un puissant virus.  C’est alors que celui-ci libère d’importantes quantités d’une substance chimique appelée histamine. Ensuite, des démangeaisons, de l’inflammation et de l’irritation des tissus touchés se développent rapidement.

On connaît donc le mécanisme, mais à ce jour, personne n’explique la raison pour laquelle, le corps d’un allergique au rhume des foins réagit aussi violemment. À mesure que le mercure monte, les graminées, arbustes, arbres et autres plantes se développent tous en même temps. C’est ce qui explique pourquoi les concentrations de pollen sont à leur apogée au printemps et au début de l’été.

Le rhume des foins se développe souvent à l’adolescence, et peut alors durer jusqu’à l’âge adulte. Au fil du temps les crises seront plus faibles. Certains médecins préconisent la vaccination. Vaccination très efficace, car aujourd’hui, il est facile de déterminer de façon précise le pollen qui déclenche l’allergie. D’autres médecins ne recommandent pas la vaccination, car celle-ci pourrait déclencher de l’asthme après 45 ans.

Doit-on pour autant prendre des médicaments qui souvent vous font dormir pour éviter tous les inconvénients du rhume des foins. La réponse est oui, mais pas tous les jours.

Blisly et l’ allergie non-alimentaire

Si vous consultez l’indice allergie, de l’application BLISLY, vous pourriez diminuer de 30% la consommation de médicament.  Pensez-y….

Add comment