Investissements média au Québec en 2018

Investissements média au Québec en 2018

J’ai récemment mis à jour l’état de la nation média pour 2018 au Québec.  En faisant cette mise à jour, j’ai déniché toutes les données les plus récentes sur les investissements média au Québec (Canada français).

Le cours TI-MN-002 Envergure du Marketing Numérique qui est disponible en ligne, gratuitement, depuis maintenant 5 ans a bien entendu été mis à jour. Voici les grands constats concernant les investissements média au Québec.

Ce billet a paru originalement sur TitanFormation.ca le 21 mars dernier.

Google devance la Télé du Québec, au complet!

Investissements média au Québec 1996-2018Au Canada en entier, la recherche payée devance la télé de peu. Au Canada français, elle la devance très clairement. En fait, la recherche payée est 48 % plus importante (580 $M) que la télévision (391 $M)!

Faisons un petit calcule. On sait que Google représente au moins 80 % de la recherche payée (n’oubliez pas qu’il y a toujours Bing et Yahoo qui cherchent leur part de ce gâteau!). Google génère donc 464 $M en revenus, uniquement avec la recherche payée, en français. C’est 73 $M de plus que toutes les chaînes de télévision francophones au pays!

TVA, Radio-Canada, V-télé et les autres, si vous ne pensiez pas encore que vous concurrenciez contre Google, non seulement il est temps de vous détromper, mais la bataille semble déjà gagnée du côté de Google, bien malheureusement pour les talents d’ici.

Mais, n’oublions pas que Google ne fait pas de l’argent seulement avec la recherche payée. Elle occupe une part de la publicité d’affichage numérique, ainsi que de la publicité vidéo.

L’affichage numérique frôle la télévision!

La télévision est suivie de près par la pub d’affichage numérique, autrement appelé le « display ». Il n’y a 19 $M qui sépare la télévision de la publicité d’affichage numérique. Fort probablement qu’en 2019 l’affichage numérique sera au 2e rang, devant la télévision.

Notons que l’affichage numérique inclut toute la publicité native, donc les médias sociaux. On sait que déjà en 2015 Facebook représentait 25 % de la publicité d’affichage. Imaginez aujourd’hui.

Constat sur la publicité d’affichage numérique

Bien qu’elle connaisse une croissance plus forte même que la recherche payée, cette croissance est alimentée par les investissements média sur les réseaux sociaux! Facebook, LinkedIn, Instagram, SnapChat, Twitter et autres ont la cote des annonceurs. Ils sont simples à utiliser, et, lorsque bien fait, peuvent rapporter gros avec des petits investissements médias.

Cela augure donc assez mal pour ceux qui vendre de la « réelle » publicité d’affichage, soit les bannières, boutons et fonds d’écrans de tous genres.

Les hebdos devant les quotidiens!!

En très grande surprise, les journaux hebdomadaires, autrement appelé hebdos communautaires, devance les quotidiens imprimés!

En effet, les hebdos arriveraient en 2018 au 4e rang des investissement média au Québec avec un estimé 296 $M. Les quotidiens imprimés, pour leur part, glissent au 5e rang avec 292 $M – très près derrière les hebdos.

La tendance à la baisse des quotidiens imprimés est claire et ne date pas d’hier. Depuis 2007 que leurs revenus chutent et remontent en montagne russe. Les hebdos eux ont eux aussi connu une hausse régulière (comme les quotidiens) jusqu’en 2008. Par contre, depuis ce temps, leur baisse est très minime annuellement.

Et la radio elle?

La radio arrive au 6e rang en 2018 avec 259 $M en revenus publicitaires. La radio connait une légère croissance constante depuis 1998.

Les autres médias

Les autres médias se composent de l’affichage extérieur en 7e rang à 132$M, assez loin derrière la radio.  L’affichage est suivi par la vidéo numérique qui est en forte croissance.

Les magazines ainsi que les répertoires et petites annonces en ligne sont en baisse et semble vouloir rejoindre la publicité par courriel au plancher du classement.

Connectez-vous au cours TI-MN-002 Envergure du Marketing Numérique pour voir l’État de la Nation Média 2018 en 3 leçons. C’est 33 minutes de formation en vidéo.

Add comment