Les entreprises de Sainte-Julie ont-elles fait le pont vers le numérique?

Les entreprises de Sainte-Julie ont-elles fait le pont vers le numérique?
This entry is part 2 of 7 in the series Études des PME de Sainte-Julie

L’article « Les entreprises de Sainte-Julie ont-elles fait le pont vers le numérique? » a été originalement publié sur GestionIdentite.ca le 8 juin, 2015.

Ville de Sainte-JuliePossédez-vous, ou connaissez-vous quelqu’un qui possède, un commerce à Sainte-Julie-de-Verchère? Les résultats de cette étude devraient vous intéresser car elle parle de vous spécifiquement.

En juin 2015, Titan Interactif a réalisé une étude sur la présence en ligne des entreprises de Sainte-Julie, soit les commerces locaux. Pourquoi Sainte-Julie? C’est là où nous sommes établis et il fallait bien commencer en quelque part. Le but de cette étude des entreprises de Sainte-Julie était de voir en quel proportion elles avaient un site web, étaient bien référencé, s’annonçait en ligne, avaient réclamé leur nom sur divers médias sociaux et sites d’avis en ligne – en bref, gèrent-elle leur identité en ligne?

En tout, 141 entreprises ont été évaluées sur 50 critères. 20 % de ces entreprises ont une clientèle de type « affaires » (B2B) tandis que l’autre 80 % est axé sur les consommateurs directement (B2C).

Selon le site de la MRC Marguerite d’Youville, il y aurait en ce moment 167 entreprises inscrites comme opérant à Sainte-Julie. Donc 84 % des entreprises ont été recensé par cette étude. Notez qu’aucun organisme communautaire ou municipal n’a été recensé comme par exemple la Bibliothèque Municipale.

La majorité de ces entreprises ne sont pas des succursales de grandes chaînes (SAQ, La Source, Shell, Pacini pour en nommer que quelques-unes).  La raison pour laquelle peu de chaînes ont été évalués est qu’elles ont plus facilement accès à des  ressources spécialisés en marketing numérique au niveau corporatif qu’une entreprise avec un seul ou quelques succursales dans un secteur. En les excluant, on peut mieux constater la situation des entreprises locales proprement dit.

Sommaire

  • 81 % ont un site web
  • 2x plus de publicités concurrente que de celles d’entreprises de Sainte-Julie
  • 42 % ont réclamé leur compte Google My Business / Google Addresses
  • 17 % ne figurent pas sur PagesJaune.ca
  • Les médecins ne se soucient pas des sites d’avis tels RateMDs
  • 31 % n’ont pas de page Facebook

Quelques entreprises parmi celles sondé doivent être félicitées pour être présent et  bien présenté presque partout, pour avoir réclamé leur nom (leur compte) sur plusieurs plateformes. Parmi celles-ci il y a le Spa Di’Oro, Vincent Fleuriste, Groupe Chagall Design et BMW Sainte-Julie.

Site web

Parmi les 140 entreprises évalués, 81 % ont un site internet. Ce ne sont pas tous des chef d’œuvres numérique, mais un pied à terre dans le monde numérique est établi pour la plupart.

42 % des sites web invitent leurs visiteurs à consulter leurs comptes sur divers médias sociaux. Essentiellement ceux-ci consistent de Facebook et LinkedIn (particulièrement les entreprises B2B).

74 % présentent clairement comment les rejoindre (# téléphone, courriel et adresse) directement en page d’accueil.  Un autre 13 % rendent leurs coordonnées disponibles dans une section à cet effet – ce qui rend la tâche plus difficile pour le consommateur. Ce qui est inquiétant, est que 3 % qui ont un site web, ne partagent pas leurs coordonnées – mise à part un formulaire en ligne. Ceci n’inspire aucunement la confiance des consommateurs.

7 % seulement rendent le commerce électronique disponible à leurs clients. Il y a bien des domaines ou je comprends ce n’est pas évident, mais même une gym peut vendre un abonnement en ligne, ou un certificat cadeau.

Référencement

Le référencement est le cumul des efforts mis de l’avant pour être facile à découvrir en ligne. On appelle cela aussi le SEO (Search Engine Optimization). Ces efforts inclus d’optimiser son site web et son code afin de sortir dans les résultats de recherche ainsi que l’inscription de notre marque sur divers répertoires, réseaux sociaux et sites d’avis afin que nous sortions plus souvent et plus pertinemment que notre concurrence.

96 % des entreprises locales à Sainte-Julie sortent lorsqu’on cherche leur nom dans Google. Ceci inclut celles qui n’ont pas de sites web. Les 6 qui n’ont pas sorties ont chacun un site web qui a l’air relativement récent, mais mal codé donc Google ne le trouve pas. Ou encore le nom du site web et le nom de l’entreprise ne sont pas les mêmes.

Un autre élément qui entre là-dedans est si vous avez réclamé votre entreprise et adresse auprès de Google MyBusiness ou alternativement Google+. 42 % des entreprises locales à Sainte-Julie ont réclamé leur nom auprès de Google. Ceci fait en sorte qu’ils apparaissent à droite de l’écran avec une carte, logo et images, ainsi que leurs coordonnées complets. On y voit aussi leurs heures d’ouverture et des avis que les gens ont partagés sur vous. 45 % n’ont pas réclamé leur nom mais apparaissent tout de même – les coordonnées sont souvent incomplet et parfois erronés. Il demeure 11 % qui n’apparaissent aucunement à droit de l’écran.

Deux raisons pour s’empresser de réclamer son nom est que c’est gratuit, et que les gens peuvent laisser des avis à votre sujet et vous ne serait même pas au courant. 43 % des entreprises ont entre 1 et 20 avis (positifs et négatifs) qui paraissent là dans les résultats de recherche, avant qu’on procède à votre site web ou ailleurs. Environ 50 % de ceux qui ont réclamé leur nom ont des avis, tout comme ceux qui ne l’ont pas fait.

Publicité

L’étude a aussi évalué combien de ces entreprises s’annoncent avec AdWords sur Google.

Seulement 8 % des entreprises de Sainte-Julie s’annoncent en ligne. Par contre, dans 15 % des occasions où l’on recherche une entreprise spécifique, on est confronté à une pub concurrentielle. Ces autres entreprises des villes environnantes ciblent vos clients et leur font des offres alors qu’ils vous cherchent.  Ceci siphonne vos client et les dirigent vers d’autres entreprise qui ont su capturer leur attention.

Ceci dit, nous avons constaté que bon nombre d’entreprise s’annonçait avec logo et autres contenus sur des sites tels PagesJaunes.ca et AnuGo.ca.

Répertoires et sites d’avis

17 % des entreprises sondés ne possèdent aucune inscription dans le répertoire PagesJaunes.ca. Bien que le bottin papier n’est pratiquement plus utilisé, le site web est non seulement beaucoup utilisé, mais il alimente plein d’autres sites, répertoires, systèmes de cartes et réseaux sociaux en ligne. Depuis, l’inscription de base est gratuite. Il n’y a donc aucune excuse pour ne pas y être. 38 % de ceux qui y sont (donc 34 entreprises au total) ont des avis de consommateurs affichés dans leur inscription.

Pages Jaunes n’est pas le seul répertoire et site d’avis utilisé par les Québécois. Bien qu’il en existe beaucoup, très peu d’entre eux sont réellement utilisés. Nous avons donc uniquement considéré MonAvis.ca, Yelp.ca et AnuGo.ca. Aucun de ceux-ci n’est alimenté par Pages Jaunes, il faut donc s’y inscrire manuellement, ou s’y faire inscrire par quelqu’un qui souhaite laissez un avis à notre sujet.

  • MonAvis.ca
    • 3 % des entreprises de Sainte-Julie y sont inscrites
    • 41 % apparaissent dans les résultats de recherche sur ce site, avec des informations incomplètes
    • 28 % des inscriptions (réclamés et pas) ont des avis à leur sujet
  • Yelp.ca
    • 6 % des entreprises de Sainte-Julie y sont inscrites
    • 54 % apparaissent dans les résultats de recherche sur ce site, avec des informations incomplètes
    • 33 % des inscriptions (réclamés et pas) ont des avis à leur sujet
  • AnuGo.ca
    • 66 % des entreprises de Sainte-Julie y paraissent (difficile de d’identifier si et s’y sont inscrites ou leur nom a été soumis.
    • 13 % des inscriptions ont des avis à leur sujet

Sites d’avis spécialisés

Dans certains secteurs, il y a des sites d’avis et répertoires assez spécialisés comme par exemple pour la santé, et les restaurants.

Santé

En santé, deux sites sont plus utilisés par les consommateurs, soit IndexSante.ca (répertoire) et RateMDs.com (avis de consommateurs). 7 spécialistes et entreprises en santé figure parmi les 140 sondés. Aucun des professionnels dont les noms figurent sur le site internet de l’entreprise n’est recensé sur ces sites, sauf 2 qui paraissent sur RateMDs mais qui n’ont pas été réclamé par ces derniers.

Restaurants

Du côté des restaurants, il y a beaucoup de sites et applications qui existent. 4 sont parmi les plus utilisés : RestoMontreal.com, Zomato.com (anciennement UrbanSpoon), TripAdvisor.com (pas juste pour hôtels et attraits touristiques), et RestoEnLigne.com. Il y avait 23 restaurants parmi les 140 entreprises sondés. Remarquez que les chaînes telles McDonald, Boston Pizza, St-Hubert et Tim Horton, ne font pas partie de ceux-ci. Parmi les 23 on retrouve entre autres Pataphil (pas de site web), Marconi Pizzeria, Yamato et la Crêperie du Village.

  • 74 % des restaurants figurent sur TripAdvisor,
    • 13 % n’ont pas réclamé leur nom sur ce site
    • 82 % ont entre 2 et 17 avis
  • 48 % des restaurants figurent sur RestoEnLigne,
    • aucun de ceux-ci n’a réclamé leur nom sur ce site
    • 27 % ont entre 1 et 13 avis
  • 39 % des restaurants figurent sur RestoMontréal,
    • 78 % d’eux ont entre 1 et 14 avis
  • 22 % des restaurants figurent sur Zomato,
    • 9 % ont réclamé leur nom sur ce site, ils ne contrôlent donc pas les informations à leur sujet
    • 60 % ont entre 1 et 8 avis et entre 10 et 66 votes

Médias Sociaux

La plupart des entreprises à Sainte-Julie ont une présence sur un réseau social ou un autre. Il y a quand même 31 % de ces entreprises qui n’ont aucune présence sur Facebook. Ceci malgré que plus de 65 % de tous les Québécois de 2ans et plus consultent régulièrement Facebook et que c’est un outil de promotion puissant et largement gratuit.  3 % se servent d’un compte de profile personnel pour leur entreprise alors qu’une page d’entreprise est à 5 minute d’être mise sur pied! Pire encore, 14 % ne sont pas en contrôle de leur page Facebook car ils ne l’ont pas réclamé. Il s’agit de page entreprise publique ou encore de page communautaires ou n’importe qui peut publier n’importe quoi sur vous.

Le côté positif de Facebook pour ceux qui y sont est que 65 % ont entre 1 et 500 avis (individuellement).

L’autre réseau social important est LinkedIn, particulièrement pour les entreprises B2B. 28 % de toutes les entreprises ont créé là une page pour présenter leur entreprise à laquelle leurs employés avec un profile LinkedIn sont tous associé. Parmi les entreprises B2B spécifiquement, 54 % n’ont pas cette page d’entreprise ce qui est assez étonnant compte tenu que ce réseau ne sert pas au grand public, mais aux gens d’affaires.

  • 9 % ont un canal YouTube
  • 8 % ont un compte Twitter
  • 4 % ont un compte Instagram
  • 3 % ont un compte Pinterest

Vous êtes à Sainte-Julie?

Si vous possédez ou gérez une entreprise à Sainte-Julie et aimeriez connaître les résultats et notes prises spécifiquement pour votre entreprise, laissez-nous le savoir. Il nous fera plaisir de vous en faire part directement.

Vous êtes dans une ville voisine?

Croyez-vous que les entreprises de Boucherville, Varennes ou Saint-Bruno sont en meilleur posture? Des études sur leurs villes suivront dans les prochains mois. Laissez-moi savoir si vous aimeriez que j’évalue votre situation.

Service offert

Titan Interactif offre un service de gestion d’identité numérique dont le but est de vous rendre présent puis disponible sur le web – peu importe comment les gens vous cherche. Il vous faut être  présent et nous pouvons vous aider.

Contactez-nous pour en discuter ou consultez notre offre ici.

Series Navigation<< Les dentistes de Sainte-Julie, sont-ils présent en ligne?Les restaurants de Sainte-Julie, se démarquent-ils sur Internet? >>

Add comment