Les options de ciblage publicitaires – l’intention d’achat 2

Les options de ciblage publicitaires – l’intention d’achat
This entry is part 8 of 11 in the series Options de ciblage publicitaire

Il y a de plus en plus de façons de contrôler le ciblage de la publicité sur les plateformes interactives : la géographie, la fréquence et le comportement n’en sont que trois.

Veuillez aussi consulter les autres types de ciblages déjà présentés :

Le ciblage d’intention d’achat (intent-to-buy targeting) :

Le ciblage d’intention d’achat est dans la même famille du reciblage et du ciblage comportemental. Par contre ici on associe un comportement qui démontre clairement une intention d’achat à un individu pour le recibler dans court délais (souvent en dedans de 7 jours) ailleurs sur le web. Les données disponibles pour cibler les individus en questions sont disponibles via des échanges de données publiques ou privés. Ces données sont souvent rendu disponibles sur les échanges de données par des marchands en ligne dont la politique d’usage des données indique la revente des données à un tiers. C’est comme le reciblage de ses propres visiteurs, mais sans se limiter qu’à ses visiteurs pour inclure tous les intéressés d’un produit, service ou catégorie de produits ou services.

Par exemple, si quelqu’un magazine en ligne pour un nouveau téléviseur, mais ne complète pas l’achat. Ceci peut être interpréter comme une intention d’achat. Il y a plein de raisons pour lesquelles il n’aurait pas complété la vente en ligne. En rendant ces données disponibles via un échange de données, qui sont ensuit disponible pour cibler via un échange publicitaire afin de rejoindre que les gens qui ont démontré un intention d’achat dans les 7 derniers jours, comme avec le reciblage, vous serez en mesure de capturer les ventes « faciles »  en ligne en les convainquant que votre offre est meilleur.

Mais quelle est la différence entre le ciblage d’intention d’achat et le ciblage comportemental?

Le secret est dans le type de comportement témoigné. Un autre exemple serait le reciblage d’une navigation sur un répertoire d’entreprise en ligne (pagesjaunes.ca par exemple) ou encore sur un site de petites annonces (kijiji.ca par exemple). Si quelqu’un recherche un entrepreneur général sur un répertoire, on peut clairement dire qu’il a l’intention de recevoir des cotations pour un projet de rénovation ou construction – il va dépenser de l’argent en bout de ligne. Dans un cas alternatif, quelqu’un qui consulte le contenu de « décore ta vie » sur internet peut être identifié comme quelqu’un qui « aime » la rénovation et décoration.  Aime dans ce cas-ci, est bien différent d’intention d’achat. Il se peut fort bien que la personne qui « aime » se limite qu’à aimer le rêve d’un jour faire faire des rénovations, mais est loin de le faire pour vrais.  Si on ramène cela à l’automobile : quelqu’un qui consulte une section automobile d’un site de contenu a beaucoup plus forte propension d’aimer les autos en général que d’acheter une auto; quelqu’un qui consulte des petites annonces pour un modèle en particulière ou une gamme de modèles a probablement l’intention d’acheter un véhicule à court terme.

On revient à l’importance primaire d’identifier quel est notre objectif de campagne.

A – Si on veut bâtir la notoriété, le ciblage comportemental nous présentera à des gens qui sont en général favorable à notre catégorie en faisant abstraction du contexte éditorial.

ou

B – Si on veut générer une réaction instantanée, le ciblage d’intention d’achat nous présentera à des gens qui sont en processus de magasinage en ce moment-ci (in-market) – seulement des gens qui le sont vraiment, pas un environnement où il y a une plus grande concentration de ces gens).

Notez que certain de ces contenus ont déjà été publié dans un billet précédent : L’Arbre Généalogique du Ciblage ou encore la partie 2 de cette série – qui incluent d’autres options de ciblage moins utilisés aujourd’hui.

Series Navigation<< Les options de ciblage publicitaires – ciblage comportementalLes options de ciblage publicitaires – les achats passés >>

2 comments

Add comment