Moteurs de recherche pour l’immobilier 1

Moteurs de recherche pour l’immobilier

Le 8 mars dernier je donnais une conférence aux courtiers immobiliers affiliés aux Caisses Populaires de l’Ouest de la Montérégie. Ce billet en quelques parties est intentionné à tous les courtiers immobiliers opérant au Québec, peu importe leur affiliation afin de les aider à mieux profiter des possibilités que vous offres Internet et ses dérivés mobiles.

Le Web au Québec en 2011

Les 4 axes promotionnels interactifs

  1. Votre site personnel (partie 1 : pourquoi? et partie 2 : comment?)
  2. Les sites immobiliers
  3. Les moteurs de recherche
  4. Les médias sociaux

Les moteurs de recherche

Si on fait une recherche sur Google pour « maison à vendre Montréal », au-delà du fait on trouve plus de 142,000 résultats, que remarque-t-on sur la première page?

On y trouve en premier lieu :

  • Les liens pour des projets immobiliers = maisons neuves
  • Suivi de 7-8 propriétés individuelles à vendre sur divers sites de bannières, bureaux et annonces classées
  • Suivi de tous les sites préférés des usagers de Google (effectivement tout le monde) selon leur ordre de préférence
    • Donc pas classés par type de site, c’est tout mélangé entre bannières, annonces classées, bureaux individuels
    • Google rapport ses résultats en fonction de la pertinence du site présenté relativement à la recherche effectué (le plus de fois les mots ou phrases clés s’y retrouvent, le plus pertinent il est), dosé des choix précédents des usagers (si les gens préfère le 3ième lien que Google a initialement jugé plus pertinent, il l’ajust pour le remonter devant les 2 premiers).
    • À droite on retrouve des liens payants, des publicités acheté par des sites de ventes de maison neuves, de petites annonces ou même des agents directement.

Lorsqu’on précise notre recherche davantage pour « maison à vendre Saint-Lambert » par exemple ou même au niveau d’un quartier ou rue, on retrouve le même type de résultats : propriétés individuelles, suivi des sites (peu importe) qui ont des maisons à vendre à Saint-Lambert. Mais là je ne vois plus de publicité payé = OPPORTUNITÉ.

Lorsque quelqu’un cherche une maison, nous l’avons fait il y a 2 ans et ma belle-sœur le fait en ce moment, on débute sur les sites des principales bannières (qu’on fasse affaire avec un agent ou non), puis sites spécialités en annonces de propriétés bien avant de recourir aux sites d’annonces classées plus généralistes ou même Google. Mais tôt ou tard – on finit par se dire, « c’est tout? Je ne trouve pas exactement ce que je veux. » C’est là qu’on va se retourner aux sites d’annonces classées et aux moteurs de recherches pour trouves les autres sites qui ne nous viennent pas en tête.

Optimisation pour les moteurs de recherche

Votre priorité première lorsque vous bâtirez ou réviserez votre site web (personnel ou de votre bureau) est qu’il soit optimisé pour les moteurs de recherche. Qu’est-ce que cela veut dire? C’est de s’assurer que si quelqu’un effectue une recherche et que votre site a la moindre pertinence qu’il sorte dans les résultats de recherches naturels (ou organiques). Ce sont des efforts à mettre pour assurer que Google trouve votre site et le reconnaisse pour ce qu’il est afin que vous recommander à des usagers qui cherche ce dont vous discuter sur votre site. Ceci peut exiger de payer un spécialiste, mais ce n’est pas de l’argent que vous débourserez chez Google, ce sont des investissements à améliorer votre site pour que Google puisse mieux le lire et le recommander.

Si vous avez opté pour la solution Immo123.ca ou encore pour un site fait à partir d’une plateforme existante (WordPress ou Blogger) restez assuré que OUI vous êtes à la base optimisé pour les moteurs de recherche. Sur la 2e option il vous faudra ajouter des « plugins » pour en faire un peu plus qui elles se mettront à jour ponctuellement – chercher « plugin SEO WordPress » (ou Blogger ou autre) et opter pour celle la plus utilisé / téléchargé.

Si par contre votre site vous est offert par votre bannière ou qu’il est fait par une agence ou indépendant, vous ne devriez surtout pas assumer que vous êtes optimisé.

Opportunité pour l’agent

Ouvrez-vous un compte sur Google AdWords (si vous n’avez pas déjà un compte Gmail, YouTube ou autres). Achetez-vous des publicités sur Google – ça ne coûte pas chère! Le minimum à investir est 200$ par mois sur votre compte qui peut comporter une multitude d’annonces. Suivez les instructions, Google a organisé le tout pour que ce soit des plus simples et claires pour tous et chacun, pas juste les professionnels qui y dépenses 50$k+ par mois…  Établissez des règles de diffusion géographiques, les mots / phrases clés à cibler et un budget que vous êtes prêt à investir. Pour le budget, tel que mentionné le minimum est 200$, mais vous serez rapidement en mesure de constater que ce 200$ se dépense très vite. Vous ajusterez donc à la hausse selon vos moyen et votre confiance (maintenant que vous aurez de l’expérience) à en tirer un retour sur votre investissement. Je vous encourage à créer une publicité par propriété à vendre – cela ne vous coûtera pas plus chère, juste quelques minutes de plus.

En quoi consiste une publicité sur Google? C’est essentiellement comme une annonce que vous positionnez dans votre journal local, moins la photo de la propriété. Elle devrait inclure :

  • En titre « Maison à vendre __ville__ »
  • Dans le corp, la description : type, # de pièces, adresse civique et votre # téléphone
  • L’URL (adresse web) affiché devrait être celle de votre site personnel ou de votre bureau
  • L’URL destination réel (caché derrière celle affiché) devrait mener directement à la page de la propriété en question.

De cette façon, lorsque quelqu’un cherchera une propriété dans un quartier où vous avez une maison à vendre – non seulement il vous trouvera, mais vous risquez d’avoir le plus de pertinence, surtout si il a inclus dans sa recherche Google # pièces, ou tel type de construction… Le plus votre pub sera en lien avec la requête, le plus haut vous vous retrouverez – peu importe les $  investi dans le coût par clic.

Coût par clic quoi?

La façon dont on achète de la publicité sur Google est en coût par clic. En radio on achète des spots publicitaires, dans le journal une pleine page ou fraction de page à X$ par parution. Sur Google, on paye lorsque quelqu’un a « cliqué » sur votre publicité.

Règle #1 – Puisque vous payez chaque clic effectué sur vos publicité, assurez-vous qu’elles soient les plus pertinentes afin que les gens qui cliqueront dessus ne vous coûteront pas de l’argent, mais vous rapporteront une vente.

Comment on établit le coût par clic? Google fonctionne en enchère – c’est vous qui décidez combien vous jugez un clic vaut pour vous – cela dépend naturellement grandement du produit / service vendu et du profit potentiel. Quelqu’un qui clic pour acheter un CD de musique ne vaut pas aussi chère qu’un acheteur de maison… Mais comment alors établir quel CPC (coût par clic) payer si c’est à vous de le décider? Après tout, vous ne connaissez pas ça? Si c’était le cas vous ne seriez pas en train de lire ceci.

Règle #2 – Partez votre « mise » à 10$ CPC. Google est à l’argent et donc met dans une queue toutes les pubs qu’elle doit approuver selon ce qu’elle juge que celles-ci peuvent rapporter. 10$ CPC vaut plus chère pour Google que 1$ CPC. Votre pub sera alors approuvé plus rapidement et s’affichera dans les 48 heures au maximum de votre demande.

Règle #3 – Dès que votre campagne est active et que vous avez réalisé quelques clics, ajustez votre CPC à la baisse, ou à la hausse. Dans votre compte Google vous verrez ce que d’autres ont payé en moyenne pour les phrases et mots clés que vous avez utilisé. À vous de juger si vous souhaiter y aller dans la moyenne, payer un peu moins avec la confiance que la pertinence de vos publicités sera à la hauteur, ou encore de payer un peu plus pour vous assurer d’une meilleur présence.

Dans un billet suivant nous poursuivront cette série en parlant des médias sociaux et comment ils peuvent aider un courtier immobilier.

 

One comment

Add comment